Wikiprogress Africa

This blog is written and maintained by the Wikiprogress Africa Network. This network, hosted by the OECD, aims to provide a platform for knowledge sharing on measuring progress and well-being in an African context.

Ce blog est administré et mis à jour par le réseau Wikiprogress Africa. Ce réseau, hébergé par l'OCDE, est une plateforme axée sur le partage de connaissances dans le domaine de la mesure du progrès et du bien-être des sociétés africaines.

lundi 6 août 2012

DURABILITE ET DEFIS A VENIR


Par : Dr Kafui KPEGBA



Introduction :

L’Afrique est un continent de grands paradoxes. D’un côté le continent est doté  d’immenses richesses naturelles avec ses vastes terres cultivables, ses chaines de montagnes, ses forêts, ses fleuves et rivières, son sous-sol gorgé de réserves de charbon, de gaz, de pétrole et d’une gamme variée de minerais dont les plus rares.

 Par ailleurs, en dépit des terribles calamités historiques, politiques et naturelles dont le continent a souffert des siècles durant, l’Afrique reste toujours une terre habitée, caractérisée par une croissance démographique des plus fortes au monde, avec une population très jeune et dynamique. D’un autre côté, malgré ces formidables atouts, l’Afrique se présente, en ce début du 21ième siècle, comme le contient le  plus pauvre de la planète.

En effet, les différentes études et recherches sur le développement durable, notamment le dernier Rapport des Nations Unies sur le Développement Humain (RDH de 2011), sont unanimes dans leurs conclusions : l’Afrique demeure un continent pauvre avec un indice de développement humain (IDH) de l’ordre 0,4 contre 0,8 pour les pays de l’OCDE, la grande majorité de sa population, (jusqu’à plus de 80% par endroits), vivent en-dessous du seuil de la pauvreté malgré la croissance économique observée ces dernières années.

Dans ce rapport de l’ONU, on note qu’aucun pays africain ne figure parmi les pays à IDH très élevé. La Lybie était le premier pays africain parmi les pays à IDH élevé suivi de l’Ile Maurice et de la Tunisie. Puis on retrouve 11 pays africains dans la catégorie des pays à IDH moyens. Les 40 pays africains restants se retrouvent en dernière position sur la liste des pays dont les  IDH sont les plus faibles au monde.

Comme on peut le constater, malgré les  progrès substantiels réalisés ces  dernières années par certains pays africains, beaucoup reste à faire dans presque tous les domaines pour assurer un développement sur le continent et améliorer les conditions de vie des peuples africains.
Conscient de cela, les Etats africains ont adopté le NEPAD à Lusaka (Tanzanie) en 2001. C’est un plan intégré, une vision et une stratégie pour prendre en main le développement du continent par les africains eux-mêmes.  

Dans cet exposé, nous aborderons les points saillants des obstacles qui freinent encore la marche du continent vers un développement durable, notamment, en ce qui concerne la démographie, l’environnement et la gouvernance. Puis, sur la base des éclairages dégagés,  nous proposerons à la réflexion collective des orientations vers une  ébauche des solutions pertinentes permettant à l’Afrique de relever ces défis.

Télécharger le document complet :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire