Wikiprogress Africa

This blog is written and maintained by the Wikiprogress Africa Network. This network, hosted by the OECD, aims to provide a platform for knowledge sharing on measuring progress and well-being in an African context.

Ce blog est administré et mis à jour par le réseau Wikiprogress Africa. Ce réseau, hébergé par l'OCDE, est une plateforme axée sur le partage de connaissances dans le domaine de la mesure du progrès et du bien-être des sociétés africaines.

mardi 16 avril 2013

Hunger and Nutrition Commitment Index


L’Institut d’études sur le développement (IDS- Institute of Development Studies) a publié une nouvelle étude sur l’engagement des gouvernements des pays en développement à réduire la faim et d’améliorer la nutrition de leurs habitants. Le rapport de la FAO, The State of Food Insecurity inthe World 2012, soulignait clairement l’importance de la volonté politique des gouvernements pour venir à bout de la faim et de la nutrition dans les pays en développement, et c’est dans ce cadre que s’inscrit l’HANCI.

   Cet index compare 45 pays en développement sur la base de 22 indicateurs de leur engagement politique pour réduire la faim et la malnutrition. Ces 22 indicateurs sont regroupés en 3 dimensions :
  •         Les politiques et les programmes
  •         Les cadres légaux
  •     Et les dépenses publiques.
Dans cette optique, l’index montre les réussites de gouvernements ainsi que leurs échecs, et ce, dans le cadre de la transparence et de la responsabilisation. L’Index a également pour but de servir de moyen de pression aux sociétés civiles nationales et internationales pour stimuler l’action des gouvernements, et comme moyen d'évaluer leurs politiques publiques, pour les États. Il innove en ce sens
  •          qu’il utilise de nouveaux indicateurs d’engagement politiques,
  •    qu’il analyse séparément l’engagement politique pour améliorer la nutrition et l’engagement pour réduire la faim
  •      qu’il introduit de nouveaux indicateurs sur les dépenses, les cadres légaux, et les politiques et programmes gouvernementaux.
  •          qu'il inclut les perspectives locales sur l’engagement politique dans les pays étudiés.


  

Au terme de ces analyses,  il est démontré que le Guatemala dispose du plus haut niveau d’engagement politique (bien qu’il dispose des plus hauts taux de retard de croissance chez les enfants à près de 48%) parmi les pays étudiés alors que la Guinée-Bissau occupe la dernière position. Malgré la déclaration de Maputo (où les États africains s’engageaient à investir au moins 10% de leur PIB dans l’agriculture), la Guinée Bissau investit très peu dans le secteur agricole, et l’accès aux terres pour les paysans y demeure faible. De plus, le gouvernement ne dispose pas de budget pour la nutrition. La nécessité de renforcer la protection sociale des citoyens  et les droits économiques des femmes est également soulignée dans ce rapport.

De même, les résultats montrent que peu de richesse n'équivaut pas un moindre investissement pour contrer la faim et la dénutrition. Le Malawi avec un PIB/habitant de 840$ se montre beaucoup plus résolu dans cette optique (2e sur 45) que la Guinée-Bissau (1270$) ou encore l’Angola (5230$).

Robbie Lawrence,
Coordonnateur Wikichild


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire